Google

Actualités Google

  1. À propos de Google
  2. Actualités Google
  3. Communiqués de Presse
  4. Communiqué de presse

Google Art Project fait peau neuve

Pour cette nouvelle version, on compte 151 partenaires du monde entier dont 6 musées Français. Plus d’œuvres et de musées et un site optimisé Google a choisi Paris, symbole international de la culture, pour annoncer le lancement mondial de la deuxième version d’Art Project. L’événement s’est tenu au musée d’Orsay, qui vient de rejoindre les partenaires de Google Art Project, tout comme le musée de l’Orangerie, le musée du quai Branly, le Domaine de Fontainebleau et le Domaine de Chantilly. Le château de Versailles, présent dès le début du projet en 2011, a renouvelé sa collaboration aux côtés de Google.

Paris, le 3 avril 2012 – Un an après le lancement de la première version, Art Project passe aujourd’hui à une toute autre échelle, avec pas moins de 151 partenaires* issus de 40 pays permettant ainsi de découvrir 30 000 œuvres en haute résolution, contre 1 000 œuvres issues de 17 musées l’an dernier. Des institutions et musées de toutes tailles, valorisant des grandes œuvres d’art sont représentées dans cette nouvelle édition d’Art Project.

Les passionnés d’art peuvent ainsi découvrir d’un simple clic non seulement des peintures, mais aussi des sculptures, de l’art urbain et des photographies. Des milliers de créations issues de nombreuses cultures et civilisations différentes y sont représentées, telles que des graffitis de rues brésiliennes, les arts décoratifs islamiques ou l’art rupestre africain. Explorer la collection du musée d’art islamique au Qatar et continuer son voyage en Inde, en découvrant le triptyque du Santiniketan dans les salles de la National Gallery of Modern Art à Delhi est maintenant une réalité.

En plus des œuvres en tant que telles, grâce à la technologie Street View, les internautes peuvent également désormais se balader dans les galeries de 46 musées*.

Dans les coulisses d’Art Project au Musée d’Orsay, avec le « Google trolley »

CE QUI CHANGE POUR CETTE NOUVELLE EDITION :

Une version d’Art Project étendue pour découvrir les œuvres du monde entier

“Exploration des musées grâce à la technologie Street View” : en choisissant cette fonction, l’utilisateur peut se déplacer virtuellement dans les salles des musées sur www.googleartproject.com, sélectionner les œuvres d’art qui l’intéressent et cliquer dessus pour en savoir plus, ou plonger dans les images haute résolution disponibles.

Un « trolley» Street View a été spécialement conçu pour réaliser des prises de vue à 360° à l’intérieur de certaines galeries qui ont ensuite été assemblées pour parcourir en toute tranquillité les centaines de salles des musées concernés. Les photographies de ces galeries sont également disponibles directement via Street View sur Google Maps.

Des œuvres d’art en très haute résolution

46 partenaires ont sélectionné une œuvre d’art à photographier avec des détails très précis en utilisant une très haute résolution, c’est-à-dire une technologie de capture d’images en « gigapixels ». Chacune de ces images contient environ 7 milliards de pixels, ce qui permet à l’utilisateur d’Art Project d’étudier les détails du travail au pinceau et de la patine bien au-delà de ce qui est visible à l’œil nu. Les détails difficiles à voir deviennent soudain clairs, comme par exemple les petits personnages travaillant à la difficile construction de La Tour de Babel de Bruegel, les symboles très travaillés de la Pierre du Soleil au Mexique ou encore l’extrême minutie du chef d’œuvre pointilliste Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte de Seurat.

A côté de ces œuvres en gigapixels, les musées ont fourni des images pour une sélection qui comprend plus de 30 000 œuvres d’art. La résolution de ces images combinée à un zoom créé sur mesure, permet aux passionnés d’art de découvrir des détails extrêmement précis des peintures qu’ils n’avaient jamais vu de si près, tels que les personnes miniatures dans la rivière de la Vue de Tolède d’El Greco, ou encore, la multitude de petits points dans Grandcamp, un soir de Seurat.

Des galeries personnelles plus interactives

La fonction « Mes galeries » permet aux utilisateurs de sélectionner des vues spécifiques de n’importe quelle œuvre d’art et de créer leur propre galerie personnalisée. Des commentaires et des vidéos peuvent être ajoutés sur chacune des œuvres sélectionnées et la galerie entière peut être partagée avec des amis ou des proches. C’est un outil idéal pour des étudiants ou des groupes d’étude qui voudraient travailler en collaboration sur des projets ou des collections.

Google+ et la fonctionnalité Hangout ont également été intégrés pour vous permettre de créer des galeries personnelles toujours plus interactives.

Des fonctionnalités de recherche plus abouties et plus fluides

Avec une collection de cette envergure, il était important pour Google de fournir les outils à même de permettre aux utilisateurs d’explorer les œuvres de tous les partenaires, en utilisant l’outil découverte, et d’aller encore plus loin en explorant les œuvres par artiste. L’intégration d’une fonction de recherche personnalisée permet à l’utilisateur de faire des recherches plus simplement et d’accéder instantanément à ce qu’il souhaite voir.

ILS L’ONT CRÉÉ, ILS L’UTILISENT… ILS PARLENT D’ART PROJECT.

Carlo d’Asaro Biondo, Président des Opérations Google Europe de l’Est, du Sud, du Moyen Orient et de l’Afrique :

« La diversité du patrimoine culturel local stimule et enrichit l’humanité depuis toujours. Nous sommes fiers et heureux de mettre nos technologies à la disposition des musées grâce à Art Project. Cette deuxième phase de ce magnifique projet est celle de la consolidation de la présence locale, l’art va nous permettre de tous pouvoir mieux nous connaître et nous comprendre. »

Nelson Mattos, Vice-Président Products & Engineering Google :

« Google s’engage à mettre en ligne toutes les formes de culture et à les rendre accessibles. Art Project est l’illustration emblématique de l’utilité d’Internet dans la diffusion du savoir. »

Amit Sood, Directeur d’Art Project chez Google :

« Cette nouvelle édition d’Art Project est le fruit de notre engagement envers tous les types d’arts, de cultures et de civilisations à travers le monde. Art Project ne concerne plus uniquement l’étudiant indien qui désire visiter le MoMA à New-York. Il concerne maintenant également l’étudiant américain qui souhaite visiter la National Gallery of Modern Art à Delhi. »

Guy Cogeval, Président des musées d’Orsay et de l’Orangerie :

« Quelques mois après avoir achevé une vaste campagne de rénovation de ses espaces, le musée d’Orsay est heureux de pouvoir offrir à tous les amateurs d’art une plongée inédite au sein de ses collections grâce à sa participation au Google Art Project. Les internautes pourront admirer dans les moindres détails le chef-d’ œuvre de Renoir “Le Bal du moulin de la galette” et parcourir librement la grande galerie impressionniste, entièrement réaménagée. »

Stéphane Martin, Président du musée du quai Branly :

« Depuis son ouverture en 2006, l’une des vocations du musée du quai Branly est de bâtir une cité culturelle accessible à tous. Intégrant pleinement les nouvelles technologies dans sa stratégie de sensibilisation des publics, de médiation et d’accessibilité, le musée du quai Branly décline son offre culturelle et ses services sur les différents supports numériques utilisés par le grand public : applications iPhone et iPad, billet dématérialisé, audio guides en téléchargements, réseaux sociaux… En rejoignant le Google Art Project, le musée du quai Branly poursuit ainsi sa politique numérique menée en direction de tous les publics pour leur faire découvrir ou redécouvrir son architecture, sa scénographie et une centaine de chefs-d’œuvre issus de ses collections, provenant d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques comme par exemple d’impressionnantes statues précolombiennes, des masques Dogon ou des objets rituels océaniens. »

Catherine Pégard, Présidente de l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, partenaire depuis la première édition :

« La présence de Versailles au sein du Google Art Project, dès l’origine du projet, a créé une véritable dynamique de consultation de nos collections à distance. L’intérêt pour le visiteur virtuel est notamment de visualiser les œuvres dans leur contexte, grâce à la technologie Street View : elles prennent tout leur sens dans le décor des Grands Appartements royaux et de la Galerie des Glaces. »

Art Project incarne l’engagement de Google à rendre la culture accessible en ligne au public le plus large. Sous l’égide de son Institut Culturel basé à Paris, Google produit également des images haute résolution des Manuscrits de la Mer Morte, numérise les archives de personnes célèbres comme Nelson Mandela, et créée des modèles en 3D de villes françaises du XVIIIe siècle.

Pour découvrir l’ensemble des œuvres et des partenaires, rendez-vous sur le site dédié à Art Project : www.googleartproject.com

Découvrez les coulisses du projet Art Project en cliquant ici : www.youtube.com/watch?v=aYXdEUB0VgQ

Retrouvez également Art Project sur YouTube : www.youtube.com/googleartproject

Pour plus d’informations sur l’Institut Culturel de Google, rendez-vous sur : www.google.com/culturalinstitute

A propos de Google :

Les technologies de recherche innovantes de Google permettent l’accès quotidien aux informations à des millions de personnes à travers le monde. Fondé en 1998 par les étudiants en doctorat de Stanford Larry Page et Sergey Brin, Google est aujourd’hui devenu un leader d’Internet sur tous les grands marchés internationaux. Les programmes publicitaires ciblés de Google offrent aux entreprises de toutes tailles des résultats mesurables, tout en satisfaisant les internautes. Google, dont le siège se trouve dans la Silicon Valley, possède des bureaux dans toute l’Europe, l’Amérique et l’Asie.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.google.fr

Contacts presse :

Google
Anne-Gabrielle Dauba Pantanacce
presse-fr@google.com
01 42 68 53 66