Google

Actualités Google

  1. À propos de Google
  2. Actualités Google
  3. Communiqués de Presse
  4. Communiqué de presse

L’objectif de Google : Des énergies renouvelables moins chères que le charbon

Google crée un groupe de R&D en énergies renouvelables et soutient des nouvelles technologies révolutionnaires

Mountain View, Californie, le 27 novembre 2007 – Google (NASDAQ : GOOG) annonce aujourd’hui le lancement d’un nouveau projet stratégique consistant à générer, à partir de sources d’énergies renouvelables, de l’électricité moins chère que celle produite à partir du charbon. Ce nouveau projet, baptisé RE< C, (« Renewable Energy Cheaper Than Coal ») se penchera dans un premier temps sur les technologies innovantes en énergie solaire thermique, énergie éolienne, systèmes géothermiques avancés et autres technologies révolutionnaires potentielles.

RE< C recrute des ingénieurs et des experts en énergie pour diriger ses activités de recherche et développement, qui commenceront par un effort de taille en énergie thermique solaire et se pencheront également sur les systèmes géothermiques avancés et autres technologies. En 2008, Google prévoit de consacrer plusieurs dizaines de millions à la recherche et au développement et à d’autres investissements liés aux énergies renouvelables. Dans le cadre du processus de planification de son capital, l’entreprise prévoit également d’investir plusieurs centaines de millions de dollars dans des projets révolutionnaires d’énergies renouvelables qui généreront des retours positifs.

« Nous avons acquis une expertise de la conception et de la construction de grandes installations à forte intensité énergétique grâce à nos centres de données hautement efficaces », affirme Larry Page, cofondateur de Google et Président Produits. « La production d’énergies renouvelables dans des quantités significatives à l’échelle mondiale et à un coût réduit par rapport au charbon constitue un défi que nous comptons relever avec la créativité et l’esprit d’innovation qui sont les nôtres. »

Il ajoute : « Les énergies renouvelables ont déjà donné lieu à un travail considérable. Des technologies ont été développées qui peuvent déboucher sur des industries capables de fournir de l’électricité moins chère que celle liée au charbon. La technologie solaire thermique, par exemple, constitue une piste très crédible dans ce domaine. Nous sommes également très intéressés par le développement futur d’autres technologies ayant le potentiel d’être à la fois rentables et vertes. Nous avons connaissance de plusieurs technologies prometteuses et sommes convaincus qu’il en existe bien d’autres encore. »

« Avec des scientifiques de talent, de formidables partenaires et des investissements considérables, nous avons bon espoir d’avancer rapidement. Notre objectif est de produire une capacité d’un gigawatt d’énergie renouvelable à un coût inférieur à celui du charbon. Nous pensons y arriver à l’horizon de quelques années, pas de décennies. » Un gigawatt suffit à alimenter une ville de la taille de San Francisco.

« Si nous atteignons cet objectif », continue-t-il, « et que les énergies renouvelables à grande échelle sont effectivement moins chères que le charbon, le monde aura la possibilité de couvrir une partie substantielle de ses besoins en électricité avec des sources renouvelables et de réduire ainsi de façon significative ses émissions de carbone. Nous espérons aussi bien sûr faire une bonne affaire au passage ! »

Le charbon reste la principale source d’énergie pour de nombreuses personnes à travers le globe : il couvre 40 % de l’électricité produite dans le monde. Les gaz à effet de serre que génère sa combustion sont l’un des plus sérieux défis posés à notre environnement. Rendre les énergies renouvelables moins chères que l’électricité liée au charbon pourrait donc être un élément clé de la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre. « Des énergies renouvelables bon marché, c’est quelque chose de vital pour l’environnement, mais aussi pour le développement économique de nombreux endroits du globe où les ressources en
énergies, quelles qu’elles soient, restent limitées », ajoute Sergey Brin, cofondateur de Google et Président Technologie.

Investissements stratégiques et financements

« De nombreux groupes font un travail remarquable pour produire de l’énergie renouvelable à bon prix. Nous voulons ajouter quelque chose qui oriente ces efforts vers des technologies encore meilleur marché et accélère un peu le tout. Les critères d’investissement habituels risquent de ne pas déboucher sur la super-énergie renouvelable, verte et « low-cost » à temps pour éviter les pires effets des changements climatiques », affirme le Dr Larry Brilliant, Directeur Exécutif de Google.org, la branche philanthropique de Google.
« L’espoir de Google.org, c’est qu’en finançant la recherche sur les technologies prometteuses, en investissant dans de nouvelles entreprises pleines d’avenir et en faisant un maximum de R&D par nous-mêmes, nous puissions contribuer à lancer une révolution de l’électricité verte qui débouchera sur des technologies révolutionnaires à un coût inférieur à celui du charbon. »

En association avec RE< C, Google.org réalisera des investissements stratégiques et accordera des financements qui ouvriront la voie à la production d’énergie à un prix non subventionné moindre que celui des centrales électriques au charbon. Google s’associera à diverses structures dans le domaine des énergies renouvelables, entreprises, laboratoires de recherche et universités notamment. Google.org collabore déjà avec deux sociétés disposant de technologies énergétiques évolutives et prometteuses :

Engagement actuels

L’annonce faite aujourd’hui n’est que la dernière étape en date de l’engagement de Google pour un avenir énergétique propre et vert.

Google déploie des efforts importants sur le thème de l’efficacité énergétique et pour assurer la compatibilité de ses activités avec le développement durable. Au printemps dernier, l’entreprise a annoncé son intention d’atteindre un bilan carbone neutre en 2007 et est en bonne voie pour atteindre cet objectif. À cet effet, Google a pris des mesures concrètes pour réduire son empreinte écologique et accélérer les améliorations dans le domaine des technologies vertes :

Pour plus d’informations sur l’engagement de Google à contribuer à un avenir énergétique propre, rendez-vous sur www.google.com/renewable-energy Pour une vidéo qualité broadcast et d’autres fichiers multimédia sur le sujet, rendezvous sur www.google.com/intl/en/press/index.html

Pour plus d’informations sur le recrutement de REwww.google.com/jobs/energy/

À propos de Google :

Les technologies de recherche innovantes de Google permettent l’accès quotidien aux informations à des millions de personnes à travers le monde. Fondé en 1998 par les étudiants en doctorat de Stanford Larry Page et Sergey Brin, Google est aujourd’hui devenu un leader d’Internet sur tous les grands marchés internationaux. Les programmes publicitaires ciblés de Google offrent aux entreprises de toutes tailles des résultats mesurables, tout en satisfaisant les internautes. Google, dont le siège se trouve dans la Silicon Valley, possède des bureaux dans toute l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.google.fr

À propos de Google.org :

Google.org, la branche philanthropique de Google, utilise la puissance de l’information pour aider les gens à mieux vivre. Nous développons et investissons dans des outils et partenariats qui permettront, grâce à la mise en commun des connaissances, de résoudre les problèmes les problèmes les plus urgents auxquels la planète est confrontée dans les domaines du changement climatique, du développement économique et de la santé mondiale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.google.org

Contact presse :

Anne-Gabrielle Dauba Pantanacce
Google France
01 42 68 53 66
annegabrielle@google.com

Declarations a caractere previsionnel

Le présent communiqué de presse contient des déclarations à caractère prévisionnel soumis à certains risques et facteurs d’incertitudes, notamment celles portant sur notre capacité à développer une énergie à meilleur coût à partir de sources renouvelables, le montant de nos investissements et immobilisations et notre capacité à accélérer le développement des technologies énergétiques propres. Les résultats réels peuvent différer substantiellement de ceux prédits. Parmi les risques et facteurs d’incertitudes potentiels susceptibles d’entraîner un décalage entre résultats escomptés et réels figurent notamment les risques liés à notre capacité à recruter les ressources humaines appropriées et à identifier, puis développer les technologies nécessaires pour atteindre ces objectifs, en plus des risques et facteurs d’incertitudes énumérés aux rubriques « Risk Factors » et « Management’s Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations » de notre rapport trimestriel (formulaire 10-Q) pour le trimestre clos au 30 septembre 2007. Ce rapport, soumis à la commission des opérations boursières américaine (SEC), est consultable sur le site de nos relations avec les investisseurs (investor.google.com) et sur celui de la SEC (www.sec.gov). Toutes les informations fournies dans le présent communiquées sont réputées correctes au 27 novembre 2007. Google n’est aucunement tenu de les mettre à jour.